Saumebodie mère et fille (00-10)

J’ai vécu pendant cette période le deuil de ma mère, qui fut une renaissance à la vie. Non, que je sois heureuse que ma mère ait disparu. Je fus simplement autre, avec ma mère en moi-même.
C’est ainsi que se passe, du moins je l’imagine, la transmission d’une génération à une autre génération. Tout est dit. Je ne puis plus interroger ma mère sur son enfance par exemple. Elle est partie emportant sa mémoire. Et je deviens ainsi, la mémoire des enfants.

Je mis un point final à deux pièces de théâtre, dont les premiers jets furent écrits dans la période des “Errances de Saumebodie” (années 60-70) pour “Diabloceour” et dans la période “Lou von S. et Myriam de Magdala” (années 90-00) pour “Passion mort et vie en territoires occupés”.

Liste des extraits